Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 11:41

Je vous souhaite à tous et toutes une excellente année 2013, pleine de bonnes résolutions tenues et d'actions positives pour votre santé !!!

 

Et je ne résiste pas à vous livrer mon dernier essai de dessert sans sucre, car j'avais envie de retrouver le goût de la frangipane, en ces jours gris et tristes de début d'année.


DSC00229-copie-1

Cette galette a un index bas, ce qui va permettre de se faire plaisir sans prendre de poids...

Voici donc la recette de ma galette aux amandes, moelleuse et douce, qui se mariera très bien avec un thé vert parfumé comme par exemple "2 chinois" de chez Dammann.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients :

100g de beurre

200g d'amandes en poudre

4 oeufs

1 pomme et 1/2, de type grise du Canada ou Reinette

Extrait de vanille

+ très important : extrait d'amandes amères ou 2 fèves tonka

 

Faire chauffer votre four à 200°.

Faire fondre le beurre tout doucement, battre les oeufs vigoureusement, mixer la chair de la pomme.

Mélanger tous les ingrédients, sans oublier l'extrait d'amandes amères ou les 2 fèves tonka.

Verser la préparation dans un moule à manqué de 24cm pour obtenir une galette peu épaisse.

Faire cuire 25 mn, la galette doit dorer.

Démouler tant qu'elle est encore chaude.

 


Partager cet article

Published by B Cheyroux Nutritionniste à Toulouse - dans Recettes
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 15:55

3955743469_86c4683d54.jpg

 

Pour ceux qui ne sont pas intolérants aux laitages animaux, leur consommation doit être d'environ une portion par jour.

Les recommandations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconisent entre 0 et 2 portions par jour, alors que le PNNS (Programme National Nutritionnel Santé) nous en recommande 3 !

Les laitages animaux n'impliquant pas de prise de poids sont uniquement les fromages à pâte pressée, car ils ne contiennent pratiquement plus de lactosérum (qui est insulinogène, c'est à dire qu'il nous fait sécréter de l'insuline).

Voici la liste des fromages à pâte pressée, cuite ou non cuite.

Abondance

Appenzeler

Babybel

Beaufort

Bethmale

Cantal

Chaussée aux Moines

Cheddar

Chevrotin AOC ou AOP

Comté

Edam

Emmental

Etorki

Fourme de Cantal

Gouda

Grana padano

Gruyère

Laguiole

Leerdamer

Mimolette

Morbier

Ossau Iraty

Parmesan : parmiggiano reggiano

Pecorino

Port Salut

Provolone

Raclette

Reblochon

St Albray

St Nectaire

St Paulin

Salers

Tommes de vache, chèvre ou brebis

 

 

 

Partager cet article

Published by B Cheyroux Nutritionniste à Toulouse - dans Aliments
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 14:04

   Par Brigitte Cheyroux Nutritionniste Holistique à Toulouse

 

Et la réponse est oui : la preuve dans ce très bon documentaire (diffusé le 16 février 2011 sur FR3) qui informe le grand public de la façon dont les autorités sanitaires permettent aux agriculteurs, éleveurs et industriels de nous faire manger n'importe quoi.

   

    En cause, encore et toujours, l'argent. Notre bonne santé leur importe si peu... 

 

    Ce genre de documentaire permet de nous ouvrir les yeux sur ce joli monde : à visionner sur FR3 Replay de toute urgence...

Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans Aliments
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 00:00

Par Brigitte Cheyroux Nutritionniste Holistique à Toulouse

 

Très à la mode actuellement chez tous ceux qui veulent maigrir, ce régime hyperprotéiné est bâti sur une succession de phases : protéines, puis alternance protéines et protéines + légumes, puis on rajoute les autres aliments progressivement en gardant une journée par semaine exclusivement protéinée, et enfin on maintient à vie cette journée de protéines pures.

 

Pierre Dukan annonce 40% de réussite si l'on suit à la lettre son régime, c'est à dire que 40% des personnes maigriront et ne reprendront pas de poids.

Personnellement je ne trouve pas ce résultat excellent pour ces personnes qui doivent suivre scrupuleusement un régime très frustrant et très contraignant : 60% d'échec, soit plus d'une personne sur deux qui reprendra ses kilos perdus ! (avec en bonus quelques kilos de plus, comme d'habitude...)

 

Quels sont ses avantages ?

 

La perte de poids est rapide, sans fonte musculaire, et l'on n'a pas faim grâce au pouvoir très rassasiant des protéines.

 

Quels sont ses inconvénients ?

 

C'est un régime hypocalorique :

Même s'il n'est pas annoncé comme tel, la lassitude à se nourrir uniquement de viandes, poissons, oeufs, et fromage blanc pendant de nombreux jours entraîne forcément que l'on mange moins. Et on sait ce qui arrive alors au moindre écart : le corps met en réserve (stocke de la graisse) pour pouvoir tenir pendant cette période de restriction alimentaire : tout l'inverse de ce que l'on veut !

 

C'est un régime très déséquilibré :

Pendant toute la première phase et la moitié de la deuxième, il manque les précieux légumes et fruits qui apportent une grande quantité de vitamines et minéraux essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

Les graisses (les bonnes comme les mauvaises) sont très limitées pendant toute la durée du régime, ce qui est un gros problème pour notre système hormonal. De plus, on peut se demander pourquoi elles sont supprimées, au vu des très mauvais résultats des régimes pauvres en graisses !

Même si Pierre Dukan recommande de ne pas abuser de sel, son régime est le plus souvent trop riche en sodium : beaucoup de personnes en effet mangent trop de charcuteries, maigres ou non, mais qui sont toutes très salées...

 

Il entraîne des effets pour le moins indésirables :

Mauvaise haleine et constipation dûe au manque de fibres sont forcément au rendez-vous...

 

Il représente un danger potentiel pour la santé future :

Gare à ceux qui omettent de boire des quantités considérables d'eau, c'est la voie assurée pour les crises d'acide urique (goutte).

Les protéines étant acidifiantes, l'équilibre acide-base de l'organisme est perturbé. La tenue de ce régime sur du long terme entraîne inévitablement une acidose tissulaire, qui débouche sur des maladies chroniques telles que : ostéoporose, douleurs articulaires, rhumatismes, arthrite, arthrose, migraines...

La surconsommation de produits animaux est aussi fortement suspectée d'augmenter les risques cardio vasculaires, les cancers digestifs et ceux liés aux hormones (sein, prostate).

 

Pour conclure, ce régime doit être tenu sur un temps très court, la bonne indication étant de démarrer rapidement une perte de poids chez des personnes obèses ou en très grand surpoids. Pour ceux qui n'ont que quelques kilos à perdre, c'est écraser une mouche avec un marteau...

 

Moralité :

Rien de nouveau sous le soleil : tant qu'un régime ne vous apprend pas à manger ce qu'il faut (et ce qu'il ne faut pas) pour maigrir et se maintenir à son poids de santé, il ne marchera pas sur du long terme et il risque en plus de mettre votre santé en danger !

Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans Régimes
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 14:02

Par Brigitte Cheyroux Nutritionniste à Toulouse

 

J'ai rechercé la composition de la crème repas Gerlinéa pour réaliser un bilan nutritionnel, et je ne peux pas m'empêcher de vous mettre en garde contre ce type d'"aliment".

 

Substituts hypocaloriques : ça c'est bien vrai, même que l'organisme, ayant aussi peu de calories à ce "repas", fera des réserves de graisse dès le prochain repas : normal car il va se croire en période de disette...

 

1 "repas" = 30 g de poudre à diluer dans 200ml de lait écrémé

 

Mais quels sont ces ingrédients magiques qui vont pouvoir remplacer légumes, viande ou poisson ou oeufs, huile d'olive ? 

Tenez vous bien : fructose (charge glycémique de 20 pour 100 g, vous avez dit substitut pour la perte de poids ???), protéines de lait (mais lesquelles, mystère, et c'est fort dommage car elles ne se valent pas toutes pour perdre du poids !), lait écrémé en poudre, gomme et huile de tournesol, de la gélatine, des émulsifiants, des stabilisants, un gélifiant, des arômes, des minéraux, des vitamines, des édulcorants de synthèse (aspartame et le fameux acésulfame K qui donne des troubles digestifs, des anti-oxygènes, et pour faire bonne mesure un peu d'huile de soja hydrogénée (et donc trans... aïe !).

 

Donc au final, après avoir ajouté 200 ml de lait écrémé, on a un "repas" qui contient 25 g de sucres (15 g de fructose et 10 g de lactose), 12 g de protéines, et environ 6 g de lipides (dont une petite partie de trans), des minéraux et des vitamines de synthèse.

 

Vous pourriez donc tout aussi bien manger 100 g de fromage blanc à 20%, 2 morceaux de sucre et un comprimé de vitamines et de minéraux, cela reviendrait au même... Pour maigrir il y beaucoup mieux !!!

 

Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans On n'en veut pas !
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 14:02

Asperges-1.jpg

Par Brigitte Cheyroux Nutritionniste à Toulouse


Une recette de saison, et qui fera peut-être aimer les asperges à vos enfants...


INGREDIENTS POUR 4 PERSONNES :


1 botte d'asperges vertes

1 botte d'asperges blanches

4 oeufs

20 cl de lait ou de crème de soja

Noix muscade, sel et poivre


* Coupez le bout des asperges et lavez-les, épluchez les blanches.


* Passez-les 1 minute dans de l'eau bouillante salée.


* Egouttez-les dans une passoire, puis dans un linge pour enlever toute l'eau possible.


* Battez les oeufs et la crème (ou le lait), et ajoutez sel, poivre et noix de muscade râpée.


* Versez la préparation dans 4 ramequins individuels qui vont au four, et répartissez-y les asperges coupées en petits tronçons.


* Faire cuire dans un four chauffé à 180° (thermostat 6) pendant 20 mn environ, jusqu'à ce que les petits clafoutis soient un peu dorés. Servez aussitôt.




Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans Recettes
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 15:39

coeur.gif

 

On a cru pendant longtemps que les graisses saturées étaient les principales responsables de l'augmentation du risque cardio-vasculaire.

2 études, l'une américaine, l'autre danoise, viennent de montrer qu'il y a encore pire que les graisses saturées pour notre coeur !


Quels sont ces aliments, d'après vous ?


Je vous aide : ils nous font grossir, ils sont pauvres en nutriments, ils entraînent un vieillissement accéléré de l'organisme...

Et oui, gagné, ce sont bien les aliments à charge glycémique élevée, j'ai nommé : sucre et céréales raffinées !!! Pour ceux qui n'auraient pas lu mon article : Index et charge glycémiques, index insulinémique... C'est quoi ?


L'étude "National Health and Nutrition Examination" a porté sur 6112 personnes et a démontré que plus la consommation de sucre est élevée, plus le taux de bon cholestérol (HDL) est faible et celui des triglycérides élevé. De plus chez la femme elle augmente le taux de mauvais cholestérol (LDL).

Rappelons que la consommation de sucre aux Etats Unis a augmenté de près de 50% en 30 ans...


L'étude danoise a suivi pendant 12 ans 53644 adultes n'ayant jamais eu d'infarctus du myocarde.

On a remplacé dans leur alimentation les graisses saturées soit par des glucides à charge glycémique (CG) basse (fruits, légumes, légumes secs, céréales non raffinées...), soit par des glucides à CG élevée (sucre, pain blanc, aliments faits à partir de farine blanche...).

D'après cette étude, le remplacement des graisses saturées par des aliments à CG basse est associé à une diminution du risque d'infarctus de 12%, alors que le remplacement par des aliments à CG élevée est associé à une augmentation de 33% de ce risque...


En clair qu'il vaut mieux remplacer les viandes grasses, les charcuteries et le fromage par des fruits et des légumes: bon, ça on s'en doutait un peu...

Mais ce qui est nouveau, c'est qu'il vaut mieux manger ces aliments pleins de gras saturés que du sucre, des céréales soufflées, ou de la baguette !

Pour apprendre à repérer nos ennemis, voir : Table des charges glycémiques des aliments


Et si nous allons au marché acheter nos fraises et nos brocolis à pied ou en vélo, c'est encore mieux pour la santé de notre petit coeur !!!









Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans Pathologies et alimentation
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 12:00

obesite.jpg

On sait aujourd'hui que c'est une pathologie polyfactorielle, dans laquelle l'alimentation, le mode de vie et l'hérédité sont en cause. Les chercheurs estiment aujourd'hui entre 40 et 70% la part héréditaire de l'obésité.

Des études scientifiques ont démontré que :

  • Si les parents sont de corpulence "normale", l'enfant n'a que 10% de risque de devenir obèse à l'âge adulte, même s'il est en surpoids avant l'âge de 3 ans.
  • Si l'un des 2 parents est en surpoids, ce risque est alors de 40%.
  • Un individu a 3 à 7 fois plus de risque d'être obèse si ses parents, frères et soeurs sont obèses.
  • Les vrais jumeaux prennent le même poids s'ils mangent 1000 Kcal de plus pendant 3 mois, alors que pour des individus qui ne sont pas de la même famille la prise de poids varie de 2 à 12 kilos...

Qu'est-ce que cela signifie ?

Que certaines personnes ont moins de chances que d'autres si elles sont nées dans une famille de gros ou d'obèses : elles devront, si elles veulent rester minces, être très attentives à leur alimentation et pratiquer une activité physique régulière toute leur vie...
Car en effet l'influence de ces 2 facteurs est de 30 à 60%, ce qui n'est pas négligeable.

Elles peuvent arrêter de culpabiliser parcequ'elles grossissent : ce n'est pas de leur faute, en mangeant comme les autres (même souvent moins, ou en se privant), il n'y a qu'elles qui prennent du poids !

Il est par contre inutile de suivre tel ou tel régime, qui les fera maigrir certainement, mais qui plus sûrement encore leur fera regagner tous les kilos perdus dès son arrêt.
Une prise en charge s'impose, afin de comprendre quels sont les mécanismes qui induisent leur surpoids et d'adapter leur alimentation en conséquence, pour une perte de poids lente et régulière jusqu'à leur poids santé.

Partager cet article

Published by Nutritionniste holistique - dans Pathologies et alimentation
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 14:25

Qu'est ce que c'est ?                                       kefir.jpg

Le kéfir est une symbiose de micro-organismes (levures et bactéries) qui se présente sous la forme de grains translucides. Il est originaire du Caucase où il se boit quotidiennement, et se transmet de mère en fille depuis des générations,  Il permet de réaliser des boissons à base de lait ou de fruits, délicieuses et parées de vertus de santé et de beauté de la peau.

Quelle est son action sur la santé ?

Il a un réel effet sur notre santé : anti-bactérien sur l'estomac, il stimule l'immunité et régénère la flore intestinale, car il est très riche en micro-organismes et en probiotiques.

Où le trouve-t-on ?

C'est un produit trop instable pour que ces boissons soient commercialisées par l'industrie agro-alimentaire. Mais on peut le réaliser soi-même, cela ne prend pas plus de temps que de préparer ses yaourts... Soit on achète en pharmacies ou en magasins bio les ferments tout prêts (Yalacta), mais cela revient quand même assez cher, soit on achète une souche via le Net, et on se lance !

Mode d'emploi :

Jour 1 :
Rincer la souche à l'eau dans une passoire, puis la mettre dans un bocal ébouillanté avec 30cl d'eau tiède + 1 c. à soupe de sucre complet. Laisser reposer à température ambiante de 12 à 24 heures.

Jour 2 :
Egoutter la souche. Mélanger 3 c. à soupe de grains avec
Pour un kéfir de lait : 1 litre de lait (si cru : bouilli puis tiédi) dans une bouteille ébouillantée.

  • Pour un kéfir de fruits : 1.5 litre d'eau de source + 2 fruits secs (figues ou abricots) ou 20 raisins secs + 1/2 citron ou une pomme en lamelles ou 1/2 orange en côtes + 3 c. à soupe de sucre complet dans un bocal de 2 litres ébouillanté.
  • Recouvrir de gaze et laisser fermenter à température ambiante pendant 24h (jamais plus de 48 heures !). 

Jour 3 :
Le lait a épaissi ou la boisson est devenue pétillante : c'est prêt !
A consommer pendant 24 heures en laissant la boisson au frigo. Conserver 10cl du kéfir de lait pour une préparation ultérieure, ou retirer les grains du kéfir de fruits pour réensemencer une nouvelle dose.

Attention : Le métal "tue" les micro-organismes : utiliser cuillères et passoires en bois, plastique..

Pour conserver une souche vivante, la mettre au frigo dans un bocal ébouillanté avec 20cl d'eau et 1 c. à soupe de sucre : elle hibernera ainsi plus de 6 mois.


Et pour les plus pressés ou les plus faignants d'entre nous qui veulent quand même profiter des bienfaits du kéfir, il existe des gélules de kéfir... 

Partager cet article

Published by nutrition alimentation santé - dans Aliments
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 14:58


Quels fromages pouvez-vous manger si vous êtes intolérants au lactose ?

Je veux bien sûr parler de vrais fromages, pas de ces ersatz vendus en magasins diététiques ou bio (qui sont faits avec on ne sait quoi et qui ont on ne sait quel goût...).

Qu'ils soient de vache, de chèvre ou de brebis, la condition sine qua non est qu'il doivent avoir été affinés pendant plus de 3 mois, afin que le lactose du lait ait été complètement "digéré" par les bactéries.

Le problème est qu'en ce qui concerne les fromages vendus en grandes surfaces ou en épiceries, et à quelques rares exceptions près, le temps d'affinage n'est pas indiqué...

Toutefois certains fromages sont forcément affinés au minimum 3 mois, ce sont le comté ou le parmesan, qui ne contiennent plus de lactose.
Le roquefort, lui, ne demande que 2 mois d'affinage au minimum, donc si rien n'est mentionné c'est un peu plus risqué.

Si vous vous servez chez un fromager, en revanche, il pourra vous  indiquer quels sont ses fromages affinés de plus de 3 mois et ainsi vous aurez beaucoup plus de choix...

 

Partager cet article

Published by nutrition alimentation santé - dans Pathologies et alimentation
commenter cet article